Ankok.fr » Chez moi » Sac en Kraft : pourquoi opter pour ?

Sac en Kraft : pourquoi opter pour ?

Aujourd’hui, il existe plusieurs associations qui luttent contre les emballages qui sont au détriment de notre environnement. L’écologie et le recyclage prennent une grande place dans les sociétés plus ou moins civilisées. Des alternatives ont été mises à la disposition des personnes intéressées par l’environnement, et conscientes du danger que court notre planète.

Les sacs en Kraft comme alternative :

Lutter contre les emballages néfastes pour notre environnement est un vrai combat, que chaque personne doit mener au quotidien. L’idée en soi est qu’en voyant cette nature qui nous entoure, ce climat et la manière dont notre environnement se fait détruire, les choses sont un peu plus grave que nous le pensions. Les déchets qu’on jette ne sont pas toujours recyclés ou biodégradables, ils sont majoritairement composés de produits et emballages à base de plastique. Mais pourquoi ne pas opter pour plus de recyclage ?

Le papier Kraft est un genre de papiers à plusieurs utilisations. Très résistant, il est adapté pour tout type de courses et d’emballage, la fabrication des enveloppes, et peut aussi servir pour la cuisson.

Avantages :

Pour le bien-être de l’environnement, les sacs en Kraft sont plus recommandés. Biodégradables et fabriqués de façon écologique, ce genre de sac peut changer les choses. Parmi ses avantages :

  • De son nom, Kraft qui veut dire Force en Allemand, le papier Kraft est idéal pour stocker et transporter des produits de différents poids, il peut même aller jusqu’à transporter 50 kg de matériaux de construction, tels que le ciment, le plâtre …
  • Le service qu’il peut rendre à l’environnement est très important, 100 % biologique et biodégradable.
  • Il peut aider dans la valorisation des résidus organiques et par conséquent, la contribution dans la conservation de la nature et du développement durable.

Comment est-il produit ?

Une bobine de papier kraft de plus de 400 kg est utilisée pour la fabrication d’environ 4000 sacs. Elle se fait imprimée par les motifs souhaités et rembobinée encore une fois. La bobine est donc mise dans une position précise qui permettra à la machine de la dérouler, ce qui la rend prête à la production. Pour la fabrication des poignets en torsades du sac, on utilise de la ficelle et une bande de papier, déroulés et ajoutés à la machine d’assemblage.

La machine va donc insérer la ficelle entre deux bandes de papier, et la fixer par la suite à l’aide d’une colle naturelle. Dès que les poignets sont collés, ils vont être coupés en deux, acheminés, séparés et fixés sur la bobine du papier. Le papier entre maintenant dans l’étape du façonnage, c’est-à-dire la mise en forme des sacs. Suivie d’une dernière phase, les sacs vont être découpés et séparés, ensuite chaque fond de sac va être plié et bien collé.